Les dessous de la crise entre Rabat et Paris.

Tout commence le jeudi 20 février dernier, sept policiers portant des gilets pare- balles se rendent à la résidence de l’Ambassadeur du Maroc à Paris pour notifier une convocation devant le juge au directeur du contre-espionnage marocain.

Peut-on imaginer un seul instant le responsable du commissariat de Neuilly-sur-Seine, ville où se trouve la résidence de l’Ambassadeur du Maroc, donner des instructions aux policiers de se rendre à cette dernière sans en aviser ses supérieurs ?

Difficile de le croire. Dans ce cas, pourquoi a-t-on laissé faire en haut lieu ? Quel est l’objectif escompté derrière cette manœuvre ?

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1166725-.html